Posts à l'affiche

MOOC : réaliser des vidéos avec son smartphone

September 26, 2017

1/1
Please reload

ET L'INFO PULLULE !

Les Transméduses sont des compagnons de route pour les journalistes, en particulier les pigistes. Elles mettent à disposition leur veille pour améliorer l'accès aux nouveaux outils journalistiques. Elles sont en outre à l'écoute de leurs besoins, voire de leurs rêves un peu dingues. 

December 5, 2017

 

Thinglink est un outil en ligne qui permet d'incruster du texte, des images, des liens, ou de la vidéo sur une image classique ou 360. Les médias sont signalés par de petits icônes personnalisables et s'ouvrent sous forme de pop-up.  C'est une solution idéale pour rendre par exemple une carte interactive. L'inscription gratuite est suffisante pour débuter.

A noter qu'avec cet outil, il est possible de créer un semblant de webdocumentaire en créant des liens entre plusieurs images Thinglink. Voici un petit tuto (en anglais) pour comprendre...

November 28, 2017

Timeline (https://timeline.knightlab.com/) est un outil gratuit qui remet au goût du jour l'art délicat de la chronologie. L'atout principal de Timeline ne se trouve pas dans la beauté du graphique, assez austère,  mais la double bande informative. L'une accueille la fiche texte/image/vidéo concernant l'événement en lui-même, l'autre permet de donner des éléments de contexte. C'est relativement efficace, mais un peu tristounet quand même.

   

November 21, 2017

Cet outil gratuit permet de positionner des éléments multimédia (du texte, de la vidéo ou de la photo) sur une carte. Vous me direz, Google Map le fait aussi ! Oui, mais avec StoryMap (https://storymap.knightlab.com/), le fond de carte est éditable. Il est en outre possible de construire un itinéraire... et donc d'imaginer un fil narratif. Attention toutefois à la surcharge d'infos qui pourrait perdre ou lasser le lecteur : les développeurs de StoryMap conseillent de ne pas dépasser les 20 slides par sujet.

Attention toutefois à la surcharge d'...

October 24, 2017

C'est bon, vous avez récolté vos données. Vous les avez nettoyées, bichonnées et analysées. Ne reste plus qu'à les montrer ! Voici quelques outils qui vous y aideront : il y a Chartbuilder. Ca, c'est vraiment pratique, intuitif et gratuit. Mais cela ne permet pas de faire tous les graphiques, seulement des visualisations très simples. Si cela ne vous suffit pas, il y a Raw qui permet des visualisations plus complexes et cartoDB qui permet de créer des cartes personnalisées en quelques clics.

October 17, 2017

Alors, pour analyser vos données et avoir une idée de ce qu'elle contienne, il y a Google Sheets (oui, moi aussi, j'ai l'impression de me répéter). Et pour ceux qui n'ont pas peur de mettre les mains dans le cambouis, il existe un outil très performant, notamment pour gérer de grandes bases de données, c'est Python Pandas, jumelé à Jupyter notebooks. Il existe de tutos très détaillés sur le web. Enfin, pour effectuer des analyses statistiques plus complexes, PSPP.

September 19, 2017

Vous avez aspiré ou téléchargé des données sur le web et vous frétillez à l'idée d'enfin les passer à la moulinette d'un logiciel d'analyse ! Minute padawan. Avant de faire quoi que ce soit, il faut d'abord s'assurer qu'elles sont utilisables, lisibles par un logiciel. Par exemple, lorsque l'on aspire une date d'instagram, elle arrive dans le tableau final sous forme de texte incompréhensible pour le commun des logiciels d'analyse. 

Inutile de vous lancer dans une correction à la main : il existe des logiciels qui vous corri...

September 12, 2017

Le web est farci de données potentiellement utilisables et compilables dans un tableur. Certaines sont des bases de données à télécharger sur des portails, comme sur data.gouv.fr. D'autres sont des tableaux intégrés dans des pages web et que de fait il n'est pas aisé d'importer directement. Sauf quand on connaît deux trois astuces.

Dans Google Sheets par exemple, il y a quelques fonctionnalités bien pratiques comme la fonction =importHTML("url";"table";numéro du tableau dans la page) qui permet d'extraire les données d'un tableau présenté sur une pa...

September 5, 2017

C'est le b.a.-ba mais c'est très utile. Pour pouvoir manipuler des données, il faut pouvoir les ranger quelque part, comme des courses dans un placard. Et pour faire ça, on utilise des tableurs. Excel est le plus connu des tableurs mais il est payant. Pour les fauchés (et les radins), il existe des alternatives comme la version OpenOffice ou encore Google sheets, le tableur en ligne de Google. 

Please reload

Posts Récents

December 15, 2017

December 8, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Twitter Basic Square
RSS Feed